Catégorie:

Nutrition

Stop à la malbouffe avec le Miam-Ô-Fruit

Par

Combien êtes-vous à rentrer le soir dans un petit appartement, où vous vivez seul, et où vous avez rarement envie de cuisiner ? Et voyons quel est l’état de votre garde manger ? Ouvrons le réfrigérateur et voyons un peu ce qui peut vous nourrir ? Idem du côté du congélateur ? Êtes-vous un adepte forcé de ces plats cuisinés, ces paquets de gâteaux salés, ces charcuteries ou fromages si faciles à absorber devant sa télévision ou son ordinateur, ou encore ces crèmes glacées savourées pour consoler vos manques affectifs !

 

Allez, cessons ce cruel descriptif de notre mauvais régime alimentaire! C’est juste un des aspects des conditions de vie de beaucoup d’entre nous. Par manque de temps et aussi parce que « tout seul » c’est moins motivant, nous bâclons nos repas. Voici une recette à tester, elle a déjà été adoptée par des solitaires adeptes d’un meilleur mode de vie !

Le Miam-Ô-Fruit, est une recette efficace, concoctée par une navigatrice au long court (France Guillain) et qui convient parfaitement à tous ceux qui veulent, au moins une fois par jour, ingurgiter une collation saine et bonne ! C’est idéal au petit déjeuner, mais cela peut tout aussi bien remplacer un dîner. Il faut s’organiser un minimum pour toujours disposer de tous les ingrédients, et prendre un quart d’heure pour le préparer (mais cela fait partie du truc : prendre un peu de temps pour s’occuper de soi et se faire du bien !).

 

Ce mélange détonant changera votre vie ! Il est composé que de bonnes choses (graines, fruits frais et secs), c’est un cocktail de vitamines, minéraux, protéines, et surtout de saveurs de saison. Une fois que vous aurez commencé à l’expérimenter, vous pourrez l’agrémenter à votre goût (par exemple rajouter de la cannelle ou d’autres épices).

L’avantage d’adopter le Miam-Ô-Fruit est que cela vous oblige à avoir en permanence chez vous tous les bons produits en réserve : des fruits de saison, des fruits secs, des graines diverses que l’on peut aussi utiliser dans les salades.

 

Vous verrez, le simple fait d’adopter une nouvelle bonne habitude alimentaire peut changer beaucoup de choses. C’est une première étape pour améliorer progressivement son hygiène de vie.

 

1) Ecraser une banane dans une assiette creuse, ajoutez-y le jus d’un demi citron et deux cuillères à soupe d’huile de colza bio. Remuez bien tout cela pour en faire une sorte de crème.

2) Mixer dans un blender ou un moulin à café les graines suivantes, achetées en vrac dans un magasin bio : une cuillère à soupe de graines de lin, idem de sésame, une cuillère à café de graines de tournesol et une autre de courges.

3) Mélanger la poudre obtenue à votre crème de banane.

4) Ajouter par-dessus des morceaux de fruits de saison (trois fruits différents c’est le top).

5) Pour finir le tout et être vraiment grandiose, disposer quelques amandes, noix de cajou ou noix.

Le guarana fait-il mincir ?

Par

Le guarana est une plante qui pousse dans la forêt d’Amazonie. Les graines de Guarana contiennent de la caféine, et sont utilisées comme stimulant. Il faut savoir qu’une graine de Guarana contient deux fois plus de caféine qu’un grain de café.

Le guarana est une remède à base de plantes efficace pour perdre du poids puisque la théobromine et le théophylline qu’il contient aident à freiner l’appétit et augmenter rapidement la sensation de satiété.

Le guarana contiendrait diverses autres substances associées à des effets sur les fonctions intellectuelles (via la théobromine, un autre alcaloïde), avec notamment une amélioration de la concentration, de la mémoire, du calcul mental. Les graines en sont également proposées contre les migraines, comme diurétique et laxatif léger. On leur attribue aussi des vertus aphrodisiaques mais c’est une autre histoire.

En tant que psychotrope stimulant, accélérateur du transit intestinal, brûleur de graisses et régulateur de satiété, le guarana se révèle bénéfique en complément d’un régime minceur.

 C’est donc un excitant très puissant. Et on comprend mieux pourquoi il suscite autant d’intérêt pour la perte de poids. Beaucoup de gens consomment du café pour accélérer leur amaigrissement.
Pour perdre du poids, le guarana à lui seul ne suffit pas. Il est un complément alimentaire à ajouter à d’autres ingrédients tel que la noix de cola, le café vert, l’Ascophyllum… tous contenus dans notre programme Miniweight.
Son principal avantage est de favoriser la combustion des graisses, augmenter rapidement la sensation de satiété, atténuer la fatigue et donner de l’énergie.

La noix de cola, un stimulant naturel pour une vie pleine d’énergie

Par

Durant des millénaires, les Africains ont mâché des graines de cola pour combattre la fatigue physique et intellectuelle et pour contrer la dépression. De plus, ils leur attribuaient, comme au café et au chocolat, des vertus aphrodisiaques mais aussi et surtout  elle est reconnue pour accélérer la perte de poids, en effet, la caféine qu’elle contient permet de déstocker et brûler rapidement les graisses. 

Le Cola Acuminata est un arbre originaire des forêts tropicales d’Afrique. Il produit des fruits en forme d’étoiles et des noix rondes : les noix de Cola.

La quantité de caféine présente dans les noix de Cola constitue en grande partie ses effets thérapeutiques ou médicinaux les plus connus.

Cependant, elle contient également divers autres composés très intéressants. Par exemple, elle renferme de petites quantités de méthylxanthine et de théobromine qui sont des stimulants naturels. Elle contient d’autres métabolites, pigments et phénols secondaires végétaux, qui peuvent tous être bénéfiques à la santé.

Les noix de Cola comprennent également de hauts niveaux de minéraux indispensables au bon fonctionnement de l’organisme tels que le potassium , le calcium et le magnésium dont a besoin notre corps au quotidien.

Ainsi, la graine de cola aide à contrôler la faim et apporte un regain d’énergie instantané. D’après une étude, sa consommation conduit à une perte de poids de façon naturelle.

Le kola agit donc comme diurétique, essentiel pour lutter contre la rétention d’eau, et pour faciliter l’élimination des cellulites aqueuses. C’est un bon allié minceur pendant les régimes.

De plus, le dosage minutieux de Miniweight vous assure de profiter des vertus de la Noix de Cola, sans subir les effets indésirables de la caféine.

Le café vert, un vrai brûle-graisses mais pourquoi ?

Par

Le café vert est populaire depuis quelques années car outre ses propriétés énergisantes, il a la capacité de réduire l’absorption du sucre dans l’intestin et d’encourager les cellules musculaires à utiliser les sucres.

Le café vert en lui-même, a de réelles vertus. Il est populaire en Afrique depuis longtemps. Ce café plus riche en caféine était utilisé en phytothérapie bien avant les produits minceurs. Il a été prouvé que le café vert contient un type de polyphénols (antioxydants), les fameux acides chlorogéniques, qui a une meilleure action que le café torréfié.

Ce n’est bien sûr pas un remède miracle, mais les acides chlorogéniques qu’il contient diminueraient l’absorption des sucres par les cellules hépatiques, et donc la transformation du sucre en graisse par le foie. Ces acides favoriseraient en outre l’utilisation des sucres par les cellules musculaires comme nous l’avons dit. En diminuant le taux de sucre dans le sang, les effets du café vert seraient intéressants pour le traitement du diabète.

Outre la caféine, le café vert présente l’avantage de contenir davantage de principes actifs que le café torréfié, les antioxydants protègent les cellules de l’organisme des radicaux libres, responsables de leur vieillissement prématuré.

Le café vert a aussi la particularité d’accélérer le métabolisme, c’est-à-dire d’augmenter les besoins énergétiques de l’organisme. Ainsi, en consommant 2 gélules Miniweight par jour, votre corps brûle davantage de calories, ce qui le pousse, dans le cadre d’un régime alimentaire classique, sain et équilibré, à puiser l’énergie nécessaire dans les cellules graisseuses.

Le café vert, contrairement à ce que l’on pourrait penser, réduit la pression sanguine.

Grâce à la combinaison d’éléments dans les comprimés Miniweight, le café vert permet de perdre jusqu’à 3 kilos en seulement 15 jours sans nécessiter de régime amaigrissant particulier.

Activia de Danone, vraiment bon pour maigrir ?

Par

 « Actif à l’intérieur, et ça se voit à l’extérieur  » nous rabâche t’on à longueur de publicité à la télévision mais Activia est-il vraiment efficace lors que l’on veut mincir ?

Nous répondons aujourd’hui à la question de Marine, 28 ans à Lyon qui souhaite perdre 4 kilos avant l’été et vient de commencer sa cure détox Miniweight.

Marine, il faut savoir qu’un Activia contient 63 calories soit le même nombre de calorie qu’un yaourt traditionnel mais alors pourquoi nous recommande t-on d’en manger un par jour ?

 

Les Activia sont en fait des yaourts différents des autres produits laitiers car ils contiennent un ferment probiotique appelé Bifidus (ActiRegulis). Ce ferment est notamment reconnu pour ses bienfaits spécifiques sur la santé digestive. cela va donc participer au meilleur transit avec un effet positif pour la ligne.

Attention cependant aux excès, un activia, c’est 63 calories. 4 activa fera donc 252 calories et vous fera donc grossir. Attention aussi à ne pas rajouter de sucre ou de confitures.

Pris en trop grand nombre aussi, les activia de Danone peuvent provoquer un gonflement de l’intestin dû à sa composition.

Vous avez des questions ? N’hésitez pas à les poser dans les commentaires, nos nutritionnistes y répondront avec plaisir !

 

Les 10 aliments à consommer bio ABSOLUMENT

Par

Passer à une alimentation bio ne se fait pas du jour au lendemain. C’est le fruit d’un cheminement de pensée, mais aussi une rupture avec son mode de consommation. Quels sont donc les principaux aliments qu’il faut acheter bio ?

Si le ministère de la santé nous incite à manger 5 fruits et légumes par jour ce qu’il ne précise pas, c’est qu’il est préférable de consommer des aliments bio. En effet, les pesticides utilisés constituent un risque important pour la santé des consommateurs et le rinçage seul ne suffit malheureusement pas à limiter les risques d’ingestion de résidus de pesticides. Le seul moyen d’être certains de ne pas consommer de produits chimiques reste l’alternative bio.

Or, le prix du bio souvent plus élevé que celui des produits classiques, représente un frein pour les consommateurs qui ne savent pas quels aliments privilégier. Bio à la Une vous a concocté une liste des aliments à acheter bio en priorité.

La salade

S’il est bien un aliment qu’il faut consommer bio, c’est la salade. En effet, un rapport inquiétant publié en septembre dernier par l’ONG Générations Futures révèle que 80% des salades présentent des résidus de pesticides. Mais ce n’est pas tout ! 16% d’entre elles contiennent des substances chimiques interdites en France.

Les fraises

Tout comme la belle pomme rouge et ronde croquée par Blanche-Neige, les fraises à l’apparence parfaite sont souvent empoisonnées. Il est fréquent que les fraises reçoivent un traitement à base de captane, un fongicide qui leur confère une jolie couleur. Soyez encore plus méfiants envers les fraises issues de l’importation qui peuvent avoir subies des traitements aux pesticides plus importants du fait de la différence de législation en la matière. Des fraises oui, mais bio !

Les pommes

C’est bien connu, les pommes retiennent tous les pesticides dans leur peau. Mais pas que ! La peau de la pomme est si fine que les pesticides parviennent à pénétrer sa chair et la cuisson ne changera rien à la recette. Aussi il convient de privilégier des pommes bio.

Le raisin

Le raisin est un fruit particulièrement fragile et donc une cible privilégié pour les insectes. C’est pourquoi il est régulièrement traité par différents pesticides. Or, s’il est bien un fruit que l’on n’épluche pas, c’est le raisin. Et comme l’abus de pesticides aussi est dangereux pour la santé, il  semble plus raisonnable de choisir du vin issu de l’agriculture biologique (avec modération, bien sûr).

Le poivron

Le poivron est généralement consommé avec sa peau, simplement rincé sous l’eau froide. Un mauvais calcul si l’on en croit l’ONG américaine Environmental Working Group (EWG) qui a classé le poivron dans la liste des légumes les plus exposés aux pesticides durant sa culture.

La pomme de terre

Malgré son apparente résistance, la pomme de terre est en réalité un véritable concentré de pesticides. Et pour cause, la pomme de terre reçoit en moyenne cinq traitements de pesticides durant sa culture. Des résidus se retrouvent dans sa chair même après épluchage.

Le bœuf

Les pesticides ne sont pas les seuls dangers de notre alimentation. Plus de 1000 tonnes d’antibiotiques sont administrées chaque année aux animaux d’élevage pour prévenir toutes sortes de maladies. Des antibiotiques qui se retrouvent bel et bien dans votre steak (67,7mg par kg de viande), puis dans votre organisme. La conséquence sur la santé des consommateurs est une résistance inquiétante aux antibiotiques dont la France détient le record. Un comble alors que l’on nous rabâche que « les antibiotiques, c’est pas systématique » ! De plus, à cause du phénomène de bioconcentration, la viande contient environ quatorze fois plus de résidus de pesticides que les végétaux.

Le Lait

Tout comme la viande, le phénomène de bioconcentration touche directement le lait et les produits laitiers. Ces derniers contiennent en moyenne 5,5 fois plus de résidus de pesticides que les végétaux. De plus, des résidus d’hormones et d’antibiotiques se retrouvent inéluctablement dans le lait et les produits laitiers. Une bonne raison pour changer ses habitudes et passer au bio.

Le poulet

Malheureusement le poulet aux hormones n’est pas une légende. L’utilisation d’hormones et d’antibiotiques est une pratique courante dans l’élevage intensif de poulets. Mieux vaut donc privilégier des poulets bio aux poulets classiques potentiellement contaminés. Soyez méfiant, consommez bio !

Les œufs

Le risque premier avec les œufs est la contamination par la salmonelle, une bactérie présente dans les déjections animales pouvant provoquer une intoxication alimentaire : la salmonellose. Les poules élevées en plein air présentent moins de risques d’être porteuse de la bactérie que leurs congénères élevées en cage dans des conditions sanitaires déplorables. Par chance, les œufs font partie des aliments que les français préfèrent acheter bio.