Manger Vegan, healthy ou pas ?

Par

La tendance « healthy », manger sain fait de plus en plus d’adeptes. Cela peut passer par un repas bio, du terroir, végétarien, sans gluten ou encore plus radical, vegan, c’est-à-dire entièrement végétal. Parmi les nouveaux régimes alimentaires (crudivore, paléo, chrononutrition …), le vegan gagne du terrain.

Fast food vegan, restaurants, magasins, épiceries, le marché végan est florissant. Plus qu’un prolongement de la mode du « tout bio », il est une des réponses sur le plan pratique à un questionnement écologique et éthique partout sur le globe sur nos modes de consommation.

On estime aujourd’hui à plus de 525 millions le nombre de personnes ne mangeant ni chair animale ni œuf sur terre : 40% de végétariens et végétaliens en Inde sur la totalité de la population, de 2 à 5% aux Etats-Unis, en Chine, 6 à 10% au Brésil ou en Allemagne.

En France, on estime à 2 millions le nombre de personnes ayant fait le choix de ne pas consommer les animaux dans leur quotidien (population de végétariens, végétaliens et véganes confondus). Difficile de dire si ce chiffre a augmenté, mais en tout cas il est devenu plus facile ces dernières années d’être végétarien : plus de choix dans les menus, plus d’informations sur le sujet (livres, associations, internet…), apparition de nombreux produits végétariens en grandes surfaces, sujet de plus en plus médiatisé en raison de l’importance prise par les questions écologiques et environnementales.

Nous recommandons également

Pas de commentaires

Laisser une réponse